To Top

LA SCOLIOSE

Qu’est-ce que la scoliose ?

La scoliose est une déformation du rachis dans les 3 plans de l’espace.

La scoliose est une déformation du rachis dans le plan sagittal, frontal et horizontal. Elle peut être idiopathique, neurologique ou malformative.

La plus fréquente est la scoliose idiopathique (de cause inconnue) qui survient à l’adolescence entre 11 et 13 ans chez les filles (80% des scolioses) et entre 13 et 15 ans chez les garçons (20% des scolioses).
C’est une pathologie qui évolue durant toute la période de croissance avec un moment critique à la puberté (pic pubertaire).
On notera l’absence de douleur et l’importance des antécédents familiaux (cas de scoliose dans la famille).
Toutes les scolioses n’ont pas la même virulence ni le même potentiel d’évolution.

Le risque d’aggravation d’une scoliose est plus important quand elle apparaît précocement et/ou qu’elle est prise en charge tardivement.
On retiendra l’importance du dépistage précoce qui permettra la mise en place d’un traitement orthopédique par corset adapté.

La scoliose peut avoir des localisations différentes :

Mike Johnson

Clichés radiologiques du rachis (sans corset).

Scoliose Lombaire

Jessica Specter

Clichés radiologiques du rachis (sans corset).

Scoliose Dorso-lombaire

Lynda Smith

Clichés radiologiques du rachis (sans corset).

Scoliose Thoracique

Lynda Smith

Clichés radiologiques du rachis (sans corset).

Scoliose Double

Quel traitement ?

On ne sait pas guérir la scoliose, on peut au mieux la stabiliser ou ralentir son évolution par le port d’un corset.

Traitement par corset :

Il existe de nombreuses orthèses de tronc. Le port peut-être diurne, nocturne, extra-scolaire ou en continu jour et nuit.
Nous utilisons principalement 4 orthèses de tronc.
Exemple des corsets les plus fréquemment prescrits :

Le corset de Milwaukee

Est indiqué chez les enfants de 3 à 9 ans car il préserve le bon développement de la croissance thoracique. Basé sur le principe d’un auto-grandissement axial du rachis entre la ceinture pelvienne et le collier cervical, il dispose de mains d’appui latérales correctrices.
C’est un corset actif et réglable qui permet de suivre la croissance.

Le corset G.T.B

Est un corset court, utilisé essentiellement sur les courbures lombaires ou dorso-lombaires basses. Le principe d’action est la recherche de l’hyperlordose et de la translation. L’objectif est de rechausser les articulaires convexes postérieures.

Le corset C.T.M

Agit grâce à une combinaison d’appuis, contre-appuis et de chambres d’expansions. Le principe consiste à appuyer sur les convexités et libérer les concavités opposées pour permettre la translation du rachis. L’objectif étant de « dévriller » le rachis dans les 3 dimensions et de modeler les gibbosités.

Le corset en hypercorrection nocturne

Est préconisé principalement dans le traitement précoce de la scoliose de faible angulation. L’objectif est de mettre le rachis en hypercorrection en essayant d’inverser la courbure en ouvrant au maximum la concavité pour redonner une croissance homogène aux vertèbres. C’est un corset très asymétrique préconisé essentiellement pour les mono courbures lombaires, dorso-lombaires ou purement thoraciques.

Mike Johnson

CORSET DE MILWAUKEE

Jessica Specter

CORSET G.T.B.

Lynda Smith

CORSET C.T.M.

Lynda Smith

CORSET HYPERCORRECTION NOCTURNE

La Kinésithérapie

Des séances de kinésithérapie peuvent venir en complément du port du corset.
La kinésithérapie prescrite isolément n’a pas fait preuve de son efficacité sur l’évolution des courbures.

Elles seront adaptées au cas par cas et ont pour but :
.d’entretenir les amplitudes articulaires vertébrales ;
.de renforcer les muscles érecteurs du rachis ;
.de travailler la statique vertébrale.

La Chirurgie

Dans les cas les plus sévères, une intervention chirurgicale peut-être envisagée (arthrodèse vertébrale).

Réalisation d'un corset

Quelles sont les différentes étapes pour la réalisation d’un corset ?


1. Prise d’empreintes par scan 3D

Les nouvelles technologies permettent aujourd’hui de se dispenser du moulage plâtré au profit de la prise d’empreintes par scan 3D pour une acquisition ultra rapide de la morphologie du patient. L’orthoprothésiste effectue la digitalisation de la forme externe du tronc (précision au millimètre) ; la capture des asymétries et des déformations engendrées par la scoliose est instantanée.

2. Modélisation

La forme obtenue par scan est ensuite travaillée avec un logiciel de retouche et va permettre de réaliser un module corrigé. Après « remodelage » de la forme et contrôle des mesures, le positif 3D va subir toutes les corrections orthopédiques nécessaires.

3. Fabrication

Le module définitif est usiné dans un bloc de mousse de polyuréthane par une fraiseuse numérique ou par un robot.
Le corset est alors thermoformé sous vide avec une feuille de polyéthylène.
La dernière étape consiste à préparer l’orthèse pour l’essayage, elle sera ensuite mise en finition pour la livraison.

Protocole

Protocole et suivi du corset

L’observance du port du corset, la motivation de l’enfant/l’adolescent et le rôle des parents sont primordiaux pour la réussite du traitement.

1) 3 rendez-vous sont à prévoir

  • Le premier pour l’examen clinique, l’appréciation radiologique, la prise de mesure centimétrique et la numérisation par scan.
  • Le deuxième pour l’essayage avec contrôle des volumes...
  • Le troisième pour la livraison avec la mise en place du corset, le serrage et les conseils.

2) Mise en place

  • L’adaptation du corset nécessite environ 10 jours.
  • Le corset devra être porté quelques heures en soirée pendant 1 semaine avant de démarrer le port nocturne.
  • Cette mise en place progressive va permettre au rachis de mieux accepter la contrainte et de préparer la peau aux appuis.
  • Le corset doit être porté sur un tee-shirt en coton sans couture et ajusté pour éviter les plis.
Votre orthoprothésiste peut vous fournir les tee-shirts sur prescription médicale.

3) Radio de contrôle et suivi

  • Après 1 mois de port du corset, une radio de contrôle avec le corset est réalisée pour juger de l’efficacité du traitement. Un rendez-vous supplémentaire peut être alors nécessaire pour modifier ou accentuer les appuis.
  • Un suivi de routine s’effectue tous les 4 à 6 mois avec une radio de contrôle sans corset pour apprécier l’évolution.
  • Votre orthoprothésiste reste à votre écoute pour toute question.

4) Quelle est la durée du traitement ?

  • Le traitement de la scoliose nécessitera la réalisation de plusieurs orthèses successives qui seront renouvelées en fonction de l’évolution des courbures et de la croissance du patient (environ 1 fois par an).
    L’arrêt du traitement se fait à maturation osseuse (test de Risser), ce qui correspond à 15/16 ans pour les filles et 17/18 ans pour les garçons.
.

Les questions les plus fréquentes ?

  • Sport et corset : il n’existe pas de contre-indication au sport lorsque l’on a une scoliose. L’activité sportive se pratique alors sans corset (avis du médecin au préalable).
  • Douleurs : le corset est contraignant mais ne doit pas faire mal.
  • Esthétisme : le corset se porte près du corps, sous les vêtements. Il peut être réalisé avec un motif ou une couleur, cependant, le plus discret reste le corset blanc.

Quelle est la prise en charge ?

Ces appareils sont soumis à une demande d’entente préalable auprès de l’organisme de sécurité sociale de l’assuré, le taux de prise en charge est de 100% sans intervention de la complémentaire santé.
L’organisme de sécurité sociale dispose d’un délai de 15 jours pour répondre à cette demande à compter de la date de réception de celle-ci. Le défaut de réponse de l’organisme dans le délai imparti équivaut à un accord. A la livraison, la facturation se fait directement à l’organisme.

    Arthrodèse :

    intervention chirurgicale ayant pour objectif d’immobiliser une articulation de façon définitive.

    Cobb (angle de) :

    angle formé par les 2 parallèles aux plateaux des vertèbres les plus inclinées sur l’horizontal aux extrémités de la courbure scoliotique.

    Gibbosité :

    bosse produite par une déformation de la colonne vertébrale.

    Idiopathique (scoliose) :

    scoliose de cause inconnue.

    Maturité osseuse :

    âge osseux réel calculé à partir d’une radiographie des os de la main.

    Pic pubertaire :

    c’est le «virage» pubertaire (de 11 à 13 ans chez la fille et de 13 à 15 ans chez le garçon) qui se traduit par :
    .une brutale accélération de la croissance staturale
    .un développement des caractères sexuels
    .une maturation morphologique
    Il est donc nécessaire de repérer le stade pubertaire (1ère règles), d’évaluer la maturation osseuse (Risser), pour pouvoir estimer la croissance à venir.
    La période pubertaire correspond à une phase d’aggravation de la scoliose.

    Positif (moulage) :

    le moule positif est la reproduction originale du tronc du patient en 3D. Le positif sert pour le thermoformage de l’orthèse.

    Test de Risser :

    test permettant d’apprécier la maturité osseuse au niveau des crêtes iliaques

Mentions légales

  • Entreprise : DEMEURE ORTHOPEDIE
  • Statut : SAS
  • adresse : 1, rue Rosa Lee Parks
  • 38400 Saint-Martin-d'Hères
  • FRANCE
  • Tél : 04 76 54 15 02
  • SIRET : 310 392 451 00053
  • RCS Grenoble
  • APE : 3250A

Contact

N'hésitez pas à nous contacter pour tous renseignements

DEMEURE ORTHOPEDIE

Tél : 04 76 54 15 02
contact@demeureorthopedie.fr
www.demeureorthopedie.com
HORAIRES :
lundi
09h00 - 12h00
14h00 - 18h00
mardi
09h00 - 12h00
14h00 - 18h00
mercredi
09h00 - 12h00
14h00 - 18h00
jeudi
09h00 - 12h00
14h00 - 18h00
vendredi
09h00 - 12h00
14h00 - 17h00